Claude Dessy

Psychologue

Tilff

Prendre rendez-vous en ligne

Renseignez les informations suivantes

Centre de Santé de l'Ourthe
Avenue des Ardennes 24,
4130 Tilff

Spécialités

Langues parlées

  • Français

Informations d'accès

Lu.
08:00 - 12:30
13:30 - 18:30
Ma.
08:00 - 12:30
13:30 - 18:30
Me.
08:00 - 12:30
13:30 - 18:30
Je.
08:00 - 12:30
13:30 - 18:30
Ve.
08:00 - 12:30
13:30 - 18:00

Accessibilité

Types de paiement

Cliquez sur le marqueur pour connaitre l'itinéraire

Description

Thérapie par l’hypnose


Il nous arrive à tous d’ être dans un «jardin secret»,de se surprendre à être distrait de ce qui se passe autour de soi, de conduire en pensant à «autre chose»,... Être en état d’hypnose signifie que nous sommes dans un état de conscience modifiée, entre l’éveil et le sommeil. Chacun atteint cet état de manière naturelle.

Nous sommes tous capables de nous mettre en auto-hypnose, de reproduire intentionnellement cet état de conscience modifiée avec un objectif particulier: détente, soin,…

L'hypnothérapie est une thérapie utilisant l’hypnose grâce aux ressources et aux potentialités auxquelles cet état donne accès. Elle enrichit l’arsenal thérapeutique destiné à délivrer d’un trouble. Elle amène la personne à découvrir ses propres ressources, à utiliser ses capacités d’auto-guérison.

L’hypnose thérapeutique est à l’opposé d’un spectacle de music-hall relevant de l’illusion et de tout procédé magique mettant en œuvre un don supposé ou un « fluide» comme le magnétisme.

L’originalité de la démarche suscite un intérêt marqué pour ce type de thérapie brève orientée vers les «solutions», le «soin», l’allègement d’une souffrance physique ou psychologique , plutôt que sur l’analyse de l’origine des «problèmes».

La thérapie par l’hypnose est adaptée au traitement de nombreuses pathologies physiques, psychiques ou psychosomatiques.

Plusieurs types d’interventions chirurgicales peuvent être réalisés sous hypnose. Dans le même champs d’activité, l’hypnose trouve également son utilité dans la préparation à un examen médical ou à une intervention chirurgicale, dans la gestion des peurs et des craintes qu’ils peuvent engendrer.

Chaque être humain a une gestion de la douleur qui lui est propre, de telle sorte qu’une même cause, selon le ressenti de chacun, peut produire des effets de forme et d’intensité différentes. Les suggestions hypnotiques permettent de modifier la perception de la douleur, ( fibromyalgie, céphalée,...)

Les addictions sont causées par le tabac, l’alcool, les drogues ou certains produits de l’industrie alimentaire. Le lien d’attachement devient une souffrance par son excès, sa répétition ou son intensité. Il peut aussi concerner les jeux ou les achats compulsifs. Dans une démarche personnelle,l’hypnose mobilise et rend prépondérante cette part de la personne , si infime soit-elle, qui désire se délivrer de ce lien. Elle installe notamment le sevrage tabagique, parfois en une seule séance, en écartant les symptômes de manque aux composants du tabac.

Les phobies engendrent des sensations allant de la crainte à l’attaque de panique, dans des circonstances déterminées: peur du vide, peur de la foule, des lieux publics, de l’avion, de l’ascenseur,du tunnel ou du viaduc,... Elle peut aussi concerner des animaux ou être d’ordre relationnel: peur de prendre la parole en public, d’écrire sous le regard des autres,...Le malaise produit des effets de jambes molles, palpitations, vue trouble, transpirations, vertiges, oppression,... assortis d’une dramatisation de la souffrance ressentie avec des comportements d’évitement. L’anxiété est un autre signal d’alarme d’un danger,moins identifiable, et dont les manifestations somatiques peuvent être invalidantes ( «boule» dans la gorge,.gestes répétitifs,...) La stratégie adoptée en hypnothérapie vise à réinstaller une relation aisée aux éléments déclencheurs.

Le contrôle du poids par l’hypnose est une indication qui intéresse le plus les médias. L’hypnothérapie n’est pas un traitement pour maigrir: elle est un traitement des troubles du comportement alimentaire impliquant des compulsions vers certains types d’aliments ( le sucré, le chocolat,…), l’obsession de se remplir ou l’impulsion de se faire vomir. L’approche par l’hypnose porte sur la perception de son corps et les ressentis ( sensations de faim, de satiété) de ce besoin archaïque relié à la notion de plaisir et au relationnel( les restaurants entre amis ou les repas en famille comme symboles du lien à l’autre).

En l’absence d’anomalie ou d’infection des organes, l’hypnothérapie a sa place dans le traitement des troubles digestifs ( nausées, douleurs abdominales,...) et des troubles du contrôle sphinctérien ( énurésie, côlon irritable,…) dont la symptomatologie désagréable peut impliquer une focalisation excessive sur le problème ( peur que cela ne se produise).Le travail thérapeutique vise à aider la personne à réintégrer l’organe et sa fonction dans l’équilibre du corps.

Les troubles du sommeil peuvent être soignés par l’hypnose, hormis ceux consécutifs à une pathologie physiologique ou à des rythmes de travail variables. La technique est adaptée à la cause psychologique responsable du dérèglement du sommeil: les ruminations et une hyperactivité cognitive( pensées qui se succèdent, planification de tâches, revue de la journée passée,…), une charge anxieuse importante ( angoisse à l’endormissement, terreurs nocturnes,..) , des conflits psychodynamiques ou, plus rarement, une angoisse de mort latente ou en réaction à une situation ( par exemple, à la veille d’une opération).

Si l’on exclut les causes organiques ou les effets de certaines médications, les troubles sexuels ( frigidité,vaginisme, anorgasmie, troubles de l’érection ou de l’éjaculation,…) sont dans la plupart des cas l’expression d’une souffrance psychologique isolée ( deuil, conflit conjugal, épisode de stress,..) ou intégrée dans un syndrome relatif à un traumatisme ou à la perte d’intérêt pour la vie en général, y compris la vie sexuelle. La stratégie thérapeutique porte sur la relation de la personne à son corps, à l’autre, à l’intimité, à l’imaginaire.

La place de l’hypnothérapie dans la prise en charge des états dépressifs, varie selon le diagnostic de dépression réactionnelle à une situation particulière ( harcèlement moral, burn-out, conflits, ruptures, pertes,....) ou de dépression vraie: seule ou combinée à d’autres traitements ( médicaments, hospitalisation,…) . L’hypnose aborde la question du deuil(aider la personne à désinvestir ou investir autrement ce qui a été perdu, trouver un nouvel objet d’investissement), de l’expression du sentiment de colère consécutif à la perte, de la restauration de l’estime de soi, de l’énergie interne, du plaisir.

Les traumatismes psychiques et le syndrome post-traumatique qui peut en découler ( cauchemar à répétition, anxiété, attaque de panique, stratégie d’évitement d’un lieu, de circonstances ou d’activités) chez des victimes d’accidents, de violences physiques (agressions, abus sexuels, attentats) sont également l’indication de métaphores thérapeutiques. Le traumatisme se définissant par le ressenti de la personne, il peut aussi trouver son origine dans une expérience «banale».

Sans être un substitut au travail à produire,l‘hypnose a également sa place dans la préparation mentale aux examens ou épreuves: au niveau de la concentration, la mémorisation, la gestion du temps d’une part,au niveau de l’anxiété qui peut diminuer l’efficacité intellectuelle ou détériorer les performances d’autre part.

Tout voir

Diplômes

  • Licence en psychologie - Université Catholique de Louvain
  • Formation à l'hypnose - Association Française pour l'Etude de l'Hypnose Médicale - Paris
Prendre rendez-vous en ligne Revenir au profil